Les Traceurs

Partager

Les «traceurs et conteurs»:

montrer et valoriser les échanges.
Il nous est apparu fondamental de produire des supports qui ne soient pas exclusivement
écrits, et qui rendent compte en direct de la richesse de ces rencontres.
Nous avons eu recours à des vidéastes qui ont monté un film d’une heure.

Des capsules
sons ont aussi été produites en vue d’être partagées et diffusées sous forme d’émissions
de radio, avec Radio Grésivaudan.
Benoit Capponi, photographe, a proposé sur 2 jours un dispositif permettant aux participants
de repartir avec leur portrait: au-delà des groupes, une manière de mettre en valeur les
individus.
Cled’12, caricaturiste, a quant à lui suivi les trois journées et affiché en direct les dessins
tirés des échanges, permettant d’introduire et d’alimenter chaque temps de travail.
Un «carnet de voyage» des rencontres sous forme d’aquarelles a également été réalisé par
«Alice Raconte», qui saisissait les temps plus informels au sein du Lîeu.
Enfin, nous avons animé un atelier de production d’affiches avec «Et Pourquoi Pas», où
chaque groupe pouvait se raconter et produire une affiche photographique illustrant son
action.